publicité

littérature

Le 8ème salon du livre

  • Marie-Claude Thébia
  • Publié le 19/10/2013 | 05:07, mis à jour le 19/10/2013 | 05:00

Du 20 au 23 Novembre se tiendra à Cayenne au Zéphyr le 8eme salon du livre. Un rendez vous littéraire qui ne s’était pas produit depuis trois ans .C’est l’association Promolivres qui organise cette manifestation sur le thème « L’écrivain témoin de son temps ».

© CL
© CL

Un temps pour soi

Au commencement était le verbe; Le verbe, le langage, les mots. Des mots l’un derrière l’autre, des phrases, une ponctuation, un langage.
Le livre est l’exemple parfait des mots qui racontent une histoire tirée de l’imaginaire d’un auteur. La somme de ces livres, cette bibliothèque virtuelle s’appelle littérature. En Guyane, il est d'usage de dire que la littérature est embryonnaire. Et pourtant la production littéraire est importante, les auteurs sont nombreux, les lecteurs un peu moins. Le goût de la lecture se perd, dans une société en accéléré. Et pourtant, il est si bon de se poser le temps d’un instant et de laisser son esprit vagabonder et matérialiser une histoire, un essai, un conte, une biographie.
 

Promotion des auteurs guyanais

Les auteurs sont  présents chez nous, mais  leurs  œuvres retombent vite dans l’oubli. Des associations comme « Promolivres »tentent de communiquer leur passion pour l’écriture. « Promolivres »  s’est donnée comme mission de valoriser la littérature sous toutes ces formes en Guyane. Elle est à l’origine de l’organisation du salon du livre. Une initiative qui n’a pas eu lieu depuis trois ans, faute de moyens.
Aujourd’hui « Promolivres » revient sur le devant de la scène et organise le 8ème Salon du livre au Zéphir du 20 au 23 Novembre. Un rendez vous incontournable pour les amoureux des belles lettres.
 

Un salon et des livres

«L’écrivain témoin de son temps » est le thème de cette manifestation qui  réunira des auteurs de chez nous ,engagés ou non mais aussi des écrivains invités, comme Lionel Trouillot , Karla Suarez ou encore Serge Bil , des écrivains guyanais qui ont fait le choix de l’exil telles Edith Serotte et Myrtho Ribal Rilos, toutes deux sélectionnées pour le Prix Carbet des Lycéens de cette année. Afin de mieux comprendre leur cheminement littéraire, des conférences et des tables rondes seront organisées. L’objectif est que le livre retrouve ses lettres de noblesse et trace son chemin dans la révolution numérique.  
 
Alors quittez vos portables , vos tablettes et ordinateurs plongez dans l’univers mystique et sensuel  de Francoise Loe Mie, apprenez votre histoire avec Serge Mam lam Fouck et Eugène Epailly, ressentez les émotions torturées et militantes  de Elie Stéphenson, sentez les effluves poétiques de l’amour de Pierre Appolinaire, découvrez les nouvelles d’Hier et aujourd’hui  de Marie Georges Thébia, poursuivez votre Eldorado  avec André Paradis, naviguez sur les eaux imaginaires de Frédéric Ayangma et tant d’autres encore .
 
Des auteurs et des livres que vous retrouverez du 20 au 23 Novembre au Zéphir 

Retrouvez la version audio de la chronique de Marie-Claude Thébia : http://guyane.la1ere.fr/emissions-radio/virgule

Partagez :

les + lus

les + partagés